036 Histoire de moines


D'après ce qu'a dit le supérieur, chaque moine sait qu'ils sont au moins deux à avoir des plaques plein la figure.
Le premier jour : si un moine ne voyait qu'un "collègue" malade, il pourrait en déduire qu'il l'est et s'en irait. Ainsi, à la fin du premier jour, il est certain que chaque moine voit au moins deux "faces bariolées".
Le deuxième jour : si un moine ne voit que deux collègues malades, il pourrait tenir le raisonnement suivant :
" si je n'étais pas malade, l'un des deux moines malades ne verrait qu'un collègue à plaques. Il devrait alors être parti hier. Puisqu'il ne l'a pas fait et comme tous les moines sont d'une intelligence hors du commun, c'est donc que je suis malade... Si c'est comme ça, je me casse..." (fin de citation)
Ainsi, s'il y avait trois moines malades, il partiraient le deuxième jour. Le raisonnement pouvant se poursuivre on en déduit que huit moines partent le septième jour.