025 Cervantès et Shakespeare

 

Une petite plongée dans l'histoire s'impose.
En 1582 eut lieu une réforme du calendrier julien dont la date de l'équinoxe de printemps dérivait lentement de siècle en siècle. Le nouveau calendrier dit Grégorien (du nom du pape Grégoire XIII) ne comptera plus les années 1700, 1800, 1900... comme bissextiles.
Pour rectifier le tir, on décida que le lendemain du 4 octobre 1582 serait le 15 octobre 1582, supprimant ainsi 10 jours de l'année. Cette réforme fut adoptée immédiatement en Italie, au Portugal, aux Pays-bas catholique ainsi que dans le pays de Cervantès : l'Espagne. La France suivit deux mois plus tard.
La Grande Bretagne, le Pays de Shakespeare et la Suède n'adoptèrent le calendrier Grégorien que 170 ans plus tard, en 1752.
Durant tout ce temps les dates espagnoles ont gardé 10 jours d'avance sur les dates Anglaises.
Shakespeare a survécu à Cervantès pendant 10 jours.

Pour ceux qui sont intéressés, des petites précisions sur les calendriers :
1 an = 365 jours 5 heures 48 minutes 46 secondes (à 0,025 seconde près par excès)
Donc 1 an = 365,2422 jours.
Avant Jules César, l'année romaine durait 360 jours plus quelques jours ajoutés selon le bon vouloir des "Pontifes", de sorte que l'année 45 avant J.C., le mois de mars se retrouva en plein hiver. Jules César décida que l'année suivante durerait 445 jours et mit en place le calendrier Julien, comportant 365 jours. Et tous les quatre ans, on rajoutait un jour. Pendant quelques siècles, en moyenne, l'année civile dure 365,25 jours.
Mais : 365,25 - 365,2422 = 0,0078
Il y a donc 0,0078 jour de trop par an.
Cela ne fait pas beaucoup bien sûr, mais suffisamment pour que tous les millénaires, un décalage de plus d'une semaine (7,8 jours) soit créé.
Vers la fin du XVIe siècle, celui du grand astronome Copernic, on décida de corriger cette anomalie. Le pape Grégoire XIII décida donc que le lendemain du 4 octobre 1582 serait le 15 octobre ! Et que, à partir de ce moment, dans le calendrier grégorien, 3 années bissextiles sur 400 seraient supprimées : les années multiples de 400 sont bissextiles (comme 1600 et 2000), mais les autres centaines ne le sont pas (comme 1700, 1800, 1900, 2100). En 400 ans, cela ramène le décalage à 400*0,0078 - 3, soit 0,12 jours. Cela ne tombe pas encore juste ; dans 10 fois cette période, c'est à dire dans 4000 ans, il faudra supprimer un 29 février! Il restera encore un décalage de 0,02 jours en 4000 ans. Mais on a encore le temps de prévoir le coup : dans 200 000 ans, encore un jour de travail qui sautera !